Le Télégramme

Ils ont parlé d'Educhorus

Le Télégramme

1 septembre 2011

Lycée Pierre-Guéguin. Educ-horus arrive

Un partenariat avec l’US Concarnoise, l’arrivée d’une proviseur adjointe, d’une intendante et la mise en service du cahier de texte numérique, constituent les principales nouveautés de la rentrée au lycée général et technique Pierre- Guéguin.

On n’arrête pas le progrès. Educ-horus est un logiciel qui permet la mise en ligne, pour les parents, de différentes informations relatives à la vie scolaire de l’élève. Ainsi, avec ce système, les parents auront un accès direct au cahier de texte de leurs enfants. Pas sûr que tous les lycéens goûtent, pour une fois, aux progrès d’internet, du moins si leurs parents y ont accès. «Pour nous c’est un outil qui facilite la communication avec les parents», précise Didier Maule, le proviseur.

Nouvelle adjointe

Pour cette rentrée, il enregistre l’arrivée d’un nouvel adjoint, ou plutôt d’une adjointe: Anne LeNestour, adjointe au principal du collège de la Tourelle à Quimper, lors de la dernière année scolaire, succède à Sébastien Gallois, nommé principal du collège de Plancoët. Cette agrégée d’éducation physique et sportive a passé avec succès le concours de personnel de direction, l’an dernier. Autre changement dans l’organigramme de l’établissement, l’intendant, M.Créac’h est remplacé par MmeBolzer, qui arrive de Pont- l’Abbé.

Horaires aménagés pour jeunes footballeurs

Cette rentrée marquera la poursuite de la réforme des lycées, avec la mise ne place de l’accompagnement personnalisé en classe de première (après les secondes l’an dernier). Elle se signale également par l’ouverture d’un partenariat avec l’US Concarnoise: une vingtaine de jeunes footballeurs licenciés au club bénéficieront ainsi d’emplois du temps aménagés en classes de seconde et de première, pour pratiquer plus assidûment leur sport et pouvoir suivre les entraînements quotidiens.

Développer les partenariats sportifs

«Ce n’est pas une option, comme par exemple celles d’histoire de l’art ou de kite-surf ou plongée, qui entrent dans le cadre de l’enseignement et par lesquels l’établissement se singularise, dans le secteur», souligne le proviseur. «Mais nous souhaitons développer de tels partenariats, pour permettre le développement des pratiques sportives, ce qui est toujours intéressant pour les élèves. Ainsi, en lien avec notre section européenne de bac pro maintenance nautique, je verrais bien l’ouverture d’une option voile. L’environnement privilégié du lycée y serait également favorable». Cette année scolaire, l’effectif total de l’établissement tournera autour des 600 élèves, même si une baisse aura fatalement lieu avec la disparition d’une des cinq secondes de la filière générale. «Une suppression attendue du fait d’un moins grand nombre d’élèves en troisième, dans les collèges de notre secteur».

Lire l’article sur le site du Télégramme

Educ-Horus en boutique Demande de démo